Principe de l’Ostéopathie

Cette approche thérapeutique a établi 4 concepts fondamentaux :

• L’unité de l’être
• La fonction gouvernée par la structure
• L’autorégulation
• Le rôle suprême de l’artère

Découverte aux Etats-Unis à la fin du XIXè siècle par le Dr Andrew Taylor STILL, l’Ostéopathie se définit comme un art de soigner, une
science et une philosophie.
Les principales règles de l’Ostéopathie, définies par STILL sont :

La mobilité qui est l’expression même de la vie.
L’être humain est un TOUT et donc toute perturbation se produisant dans une région déterminée du corps pourra se manifester dans la totalité du corps.

L’être humain est donc une entité qui se traduit par l’unité du corps, mais il doit aussi être appréhendé dans sa globalité, rassemblant ses aspects physique. émotionnel, mental, intellectuel…

L’interrelation qui est permanente entre la structure (la charpente humaine) et la fonction (liberté de mouvements dans un minimum de 3 plans dans l’espace) : un organe ne pourrait fonctionner correctement que si sa configuration tridimensionnelle est conforme à celle d’origine, et inversement. De même, toute perturbation d’une articulation. par exemple, se répercutera sur son fonctionnement.

L’Ostéopathie traite donc le MALADE pas la maladie.

La capacité d’auto guérison : le corps humain dispose de toutes les capacités d’adaptation et de défense nécessaires.
Les ostéopathes fondent leur réflexion sur les conditions qui ont mis ses moyens en défaut et tentent de lever l’obstacle.

L’ostéopathie permet d’améliorer la qualité de vie par le maintien d’une mobilité optimale.

Principe de l'Ostéopathie